L'archipel de Bréhat, des maisons individuelles privilégiées


brehat maison individuelle
Maison à vendre à Bréhat, août 2016
Photo office notarial Drouin, Paimpol

De nombreux sites décrivent l'Ile aux fleurs, la beauté du granit fauve de ses quelques 80 ilots et soulignent le privilège d'y posséder un bien autant que la rareté des propriétés qui y sont à vendre, même la maison la plus modeste.
En quelques mots nous nous limitons ici à souligner le dilemme de l'architecte confronté à une rénovation sur l'Ile. Ne parlons même pas de construction nouvelle, l'ensemble des deux îles principales ayant pratiquement atteint les limites de constructibilité autorisée par la réglementation, comme tous les sites protégés de Bretagne, protections indispensables dont nous devons tous nous réjouir.
D'une part il y a les contraintes liées justement à la réglementation, aux agrandissements, extensions de tous types, ouvertures nouvelles, etc. et d'autre part il y a le souhait légitime du propriétaire d'adapter la maison existante à son style de vie, à profiter au maximum des atouts et de la situation de sa propriété, tout cela en s'adaptant aux nouveaux standards d'isolation et de consommation.
C'est à l'architecte de rendre compatibles l'ensemble de ces contraintes et l'archipel de Bréhat illustre parfaitement la difficulté pour lui à déposer un projet qui soit à la fois cohérent, satisfaisant et respectueux de l'environnement.

  • Tirer une autre définition au hasard...