La clé de voûte, tellement mythique qu'elle est devenue synonyme d'élément indispensable dans le langage courant.


clef de voute construction maison individuelle
Les 3 clefs de voûte de
l'Arc de triomphe de Sizun
Photo J.Y. Le Men

Terme d'architecture, la Clef de voûte, est la pierre du milieu et du haut d'une voûte, et qui, étant plus étroite en bas qu'en haut, presse et affermit toutes les autres pierres composant la voûte.
"[Il voyait] .... les feux dispersés dans des nuits embaumées, Calculant sans compas leurs courbes enflammées, Sous la voûte sans clef flottant de toutes parts". [Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses](1)

De manière générale, la clef de voûte ou clé de voûte, les deux orthographes cohabitant depuis plus de 4 siècles, désigne la pièce unique qui permet de maintenir la cohésion des multiples éléments l'entourant et ce, par sa seule présence, et ses seules caractéristiques géométriques.
La clef de voûte est l'une des technologies indispensables grâce à laquelle l'art religieux roman puis gothique, dans la réalisation des ogives, a pu voir le jour.
Les plus anciennes clefs de voûtes connues semblent remonter au delà du 3ème millénaire avant JC chez les sumériens.
Le "Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle" de Viollet de Duc(2) est l'un des ouvrages donnant le plus de détails sur la clef de voûte et ses différentes déclinaisons, dont la clef d'archivolte ou la clef d'arc d'ogive. Sa définition est aussi beaucoup plus technique. " Le mot clef-de-voûte, appliqué aux ouvrages de maçonnerie, signifie le claveau qui ferme un arc, celui qui est posé sur la ligne verticale élevée du centre de cet arc. Il n’y a de clefs que pour les arcs plein-cintres ; les arcs en tiers-point, étant formés de deux segments de cercle, n’ont que des sommiers et des claveaux ; la clef, dans ce cas, est remplacée par un joint." La Bretagne, et notamment les côtes d'Armor, sont riches de très nombreux exemples de voûtes ou d'arcs à clefs, y compris contemporains. Le Pays de Bécherel notamment est réputé pour ses portes à double arche. Des maisons néo-bretonnes de qualité ont aussi parfois repris cette technologie.

(1) Définition du Littré

(2) Eugène Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle
Édition BANCE — MOREL de 1854 à 1868
Wikisource

  • Tirer une autre définition au hasard...