MAISON CONTEMPORAINE, GAVRES

  • atelier de la tour architecte constructeur maison gavres saint brieuc
  • atelier de la tour architecte constructeur maison gavres saint brieuc
  • atelier de la tour architecte constructeur maison gavres saint brieuc

Caractéristiques

  • Surface : 106,10 m²
  • Nb. de pièces : 5
  • Nb. de chambres : 4
  • S. pièce de vie : 36,70 m²
  • S. garage : 20,80 m²
  • Prix : A partir de 158.700 €

La tempête Xynthia de février 2010, avec ses bilans matériels et humains très lourds, a mis en évidence auprès du grand public un risque naturel qui est connu depuis des décennies par les habitants de certaines régions, l'Ile de Noirmoutier et la Presqu'ile de Gâvres pour n'en citer que deux.
Soyons cliars, aucune construction civile (nous ne parlons pas ici des constructions industrielles de bord de mer ou de l'architecture militaire), n'est en mesure de résister à un raz-de-marée important. Mais ce qui semble acquit, c'est que l'accumulation de circonstances désastreuses telles que fortes marées et vents violents sont de plus en plus fréquentes. Les bords de mer étant des mieux d'habitation particulièrement recherchés, avec une forte pression immobilière, alors que les risques de submersion marine y sont aussi élevés.
Notre projet "Gavres" se propose modestement de réduire les risques en mettant en oeuvre au niveau de la maison individuelle quelques précautions connues et ayant fait leurs preuves pour limiter les dégats consécutifs à une forte vague, une rupture de digue ou une inondation. Pilotis, rez de chaussée limité au parkings, arrivée d'eaux et d'électricité déportées en hauteur, autant de briques qui contribuent à une meilleure sécurité de la maison, de la famille et de ses biens. Concilier ces contraintes avec le respect de l'environnement et en construisant une maison à l'esthétique irréprochable constitue par ailleurs un enjeu certain.
Cette vue de l'architecte sur les risques de submersion marine va de pair avec le respect d'un certain nombre de règles, notamment en terme d'urbanisme et de respect des prescriptions PPRN.